We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

Omar Falcon - Seul à soul

by Omar Falcon

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

     

1.
Verset - Omar Falcon Yeah...yeah...yeah// Ok...OFG et Skribe...ok// Waddup man...waddup yall// Mes connaissances ne proviennent pas de mes travaux scolaires// Ma profession : bibliothécaire…libraire….archiviste…libre comme l’air// Arrête de hate….better behave and take fucking care de ton cercle mais surtout your fucking self// Vos cerveaux ont couramment des crampes…le mien est un marathonien Kényan courant sur les chemins infinis de mon système cardiovasculaire// Mon âme bascule vers un magnifique artifice…principaux activistes// Nos rivaux sont au crépuscule de leurs vies// On arrive à l’aube et tue tous ces bêtes crépusculaires boyyyy// Pas d’flamboyance…que des vers qui bouillonnent dans l’bol// Boit l’sérum de jouvence…une pure boisson rajeunissante// Peuple zombie…assombris…dumbasses…crash test dummies…imbéciles soumis// Nous on est centrés sur nos objectifs// Concentrés…on nous prend pour des égocentriques mais fuck it...fuck that...man...man// Waddup...waddup man...fuck it// First track man...introduction...seul à soul...seul à soul// C'est Skribe et OFG...in the place to be// Analogue shit...analogue shit...old school shit//
2.
Verset 1 - Omar Falcon Les choses changent…le diable devient un ange// Plus personne n’est viable// Plus personne n’est fiable…racontent tous des fables// Fake fucks…mangent que des coups d’batte de baseball// Man fuck faces…ils nagent dans le fashion…faggot ass on casse vos braces// Snatch ton bracelet…les gorges j’étrangle// Comme une simple pièce de viande…j’égorge vos tranches de vie// Écoute j’te laisse vivre mais avec une trachéotomie// Que ton espèce soit black…brune ou blanche// Tous lobotomisés…cerveaux robotisés…de vrais veaux prédestinés// Et on s’demande s’qu’on vaut vraiment seulement durant les mauvais moments// Quelle sensation étrange lorsqu’on s’sent traumatisé// Ma toile j’suis venu tisser…pas atterri ici pour teaser// Oublie leur bullshit talks et les he say she say// Jamais j’omets d’utiliser leurs bouches pour poops ou pisser// Tu sais comme je sais…quand les gars s’étouffent ils essayent de tousser// Et quand les gens te voient rempli de succès…ils veulent de toucher….veulent de coucher// Les femmes vampires désirent de sucer// C’est la qu’ta graine commence à s’booster// Et si tu rates la cible une fois…les muafucks s’mettent à douter// Dégouté par des crews qui rappent de bullshit bars// Die dès mon coup d’départ// Assaut à la Todd Bertuzzi…hard// Coup d’coude salop dans les côtes…os broyé…couscous// Bouze dans l’sang…buzz dans l’brain// Bouge...en trance...only God remains// Poupée vaudou...mind control// Bien confo dans l'siège d'auto muthafucka// Verset 2 - Aspect Mendoza Lyrically inégalé// Vivre et laissé vivre…le minimaliste// J’espère qu’on va lire ma lettre…ma liste est mallée// Ça sert à rien de s’aliéner…les robots sont machinés pis les humains cachent les bobos qui sont pire à imaginer// On est déshumanisé…on s’est fait à l’idée// Pis on veut vivre à la rock and roll comme Johnny Halliday// Toute l’essence s’envole…ou s’est déjà envolée// Pis la nouvelle génération ne fait que s’ramollir// On s’démoli la face juste avant d’s’la voiler// J’viens d’la voie lactée// Fait que c’est rare qu’on m’voit venir// Foi au lactose…accompagné d’excès// J’y envoie des chrysanthèmes…fait qu'rest in peace….respect// Un proche ça s’appelle un proche parce qui faut qu’ça reste près d’soi// Être un père pis là pour son gars devient un exploit// On veut les extras mais on veut jamais l’rendre// Étrange…comme quelqu’un qui s’étrangle dans une grange// Ou comme un cat qui s'fait prendre dans une branche...à outrance...à t'rendre tout trempe...on t'rentre une lampe// Trouve le génie...à un angle de 30...double-défi...à coups d'grands membres...on enjambe la chambre à troubler les filles// Même pas 60% des gens comprendront toutes les lignes anyway// 20% prendront le temps d’écouter l’link sans cliquer sur les lignes// Calculer le temps sur les bill…t’as oublié l’influence qu’t’avais sur les kids//
3.
Verset 1 - Omar Falcon Eh yo check…mes yeux pleurent// Today c’t’un rainy day// J’donnerais ma vie…mon cœur…mon âme…anyday// Revoir mon père me remplirait tellement d’sérénité// La vérité…toujours tu m’as traité avec respect// Une main ferme mais jamais avec sévérité// Un supa OG…le seul sur qui j’pouvais me fier// Fier d’être ton fils// Tellement fier d’être tombé sur un pops aussi layback et compréhensif// J’incarne ta force…tes rêves// J’suis l’prince et toi l’King// T’inquiète ma mom s’occupe de tout…c’est la Queen// Un être pensif…impulsif sans être offensif// Mon quotidien est sale man…c’est toi qui l’clean// Le ciel est gris….le temps maussade…derrière c’est toi qui brille// Si tu reviens sur terre…j’te jure que j’ferais un paquet de vrille// En permanence ton étoile scintille// En permanence ton étoile scintille// Refrain - Omar Falcon X2 C’que j’ai perdu et qu’j’n’arrive plus à retrouver c’est comme la terre et ses fossiles enfouis depuis des milliards d‘années// C’est pas facile de perdre la perle rare…celui qui m’a tout prouvé…m’a tant donné…m’a relevé de ce piètre état pour m’installer sur le piédestal de l’extase// Tu m’as offert que du love dans mes phases// Verset 2 - Omar Falcon Souffle un vent frisquet// Souvent distrait par la peine et la douleur de ta perte mais j’reste discret// Tend moi la perche de tes secrets de vie…certes// Love et richesse// Recherche la paix dans mes plaies ouvertes// J’suis bless par une force suprême qui m’protège des sortilèges funestes…des cortèges funèbres// Guidé dans mes moindres faits et gestes// Un homme d’honneur….un prophète…un homme de calibre….un célèbre calife…un habile sorcier et ça j’valide// Marche avec un bagage d’expérience et une mallette de bons souvenirs// Que de belles photos d’famille dans la valise// Dans une main…un verre de whisky…un bouquin dans l’autre// Une cigarette dans l’cendrier...assis sur la terrasse entrain d’relaxer…d’philosopher toujours avec un brin d’humour/// Zen…j’plonge dans son bain d’amour// Refrain - Omar Falcon X2 C’que j’ai perdu et qu’j’n’arrive plus à retrouver c’est comme la terre et ses fossiles enfouis depuis des milliards d‘années// C’est pas facile de perdre la perle rare…celui qui m’a tout prouvé…m’a tant donné…m’a relevé de ce piètre état pour m’installer sur le piédestal de l’extase// Tu m’as offert que du love dans mes phases//
4.
Verset 1 - Omar Falcon Tu es la lumière de l’ombre// Real love…de la première à la dernière seconde// Symbole intemporel…parcourons le pont de notre amour fusionnel…on est les copilotes// Ouvrons les portes au nom de notre communion// On s’téléporte au-delà de l’horizon…de la raison// Connecté…lié télépathiquement…réel pratiquant// L’union plus forte que n’importe quelle religion…ou pratiquement// Les cris d’nos cœurs battant créent un tourbillon d’émotions…une tornade de plaisir…un torrent d’affection// Accès interdit dans l’pavillon…ou dans notre aile// Deux papillons s’envolent vers le panthéon…bâtissons// Refrain - Omar Falcon Tu es la lumière de l’ombre// Une chandelle dans une chambre sombre// Le corbeau ou la colombe// J't’aime…j’te déteste jusqu'à la tombe// Verset 2 - Breeze Kadhafi Did i see it...did i not?// Was it real...was it fake?// Did i feel it...did i not?// Still on her door step...thinking should i knock// My mind still battling the feelings that i got...damn// They say love is the meanest// You want your space?// Go ahead...fly on dear Phoenix// You and i makes us when i dream it// If not the real thing...tell me what this thing is// Could have sworn it was the real thing// Kinda hoped it was the real thing// I'm trying to swim to the boat but i can't// The voices...they still sing// Verset 3 - Omar Falcon L’amour…une vertu…un vrai luxe…loin des subterfuges// Le glamour un refuge superflu…superficiel// Tous tombent sous le charme des artifices…comportement factice…fake shit// Les bouquets d’fleurs sont flétris…pétales défraîchies// Dévale la pente d’la bêtise…toujours le même portrait…mentalité défaitiste// À merveille on s’portait…on profitait…on s’peaufinait mais est-ce qu’on supporte là?...fuck that// Proclamé couple de l’année// C’coup d’foudre vient d’se faire laver// Pris au piège…âmes prisonnières…pris en otage…réduit en pièces// Cœurs en naufrage…affaiblis…mal desservis…le mal sévit…rien est en règle// Verset 4 - Breeze Kadhafi See everywhere she's seated is a throne// I learned her name one day...then repeated as a poem// Nowhere together with the feeling i was home// Now the sweet turned to bitter with the feeling i was wrong// I wasn't playing but i lost// I dreamt of parallel ways since the minute that we crossed// Danm...now you lost down in memory lanes// We can dance one night and forever we sing// Could have sworn it was the real thing// Kinda hoped it was the real thing// Tryin to swim to the boat but I won't// The voices they still sing//
5.
Verset 1 - Omar Falcon Peur d’avoir peur// Peur d’être trempé dans la torpeur// Les pleurs pleuvent et peu remarque l’ampleur// King sans couronne…empire sans empereur// Pris entre les crocs de l’éventreur…kidnappeur// Kid rappeur endoctriné par des êtres trompeurs…Trompe l’œil// Trop d’deuil…j’pense yé trop peu trop tard// On rétrograde…les ghettos parlent…les trappeurs guettent nos pas// Devant ces pétarades…on baisse la garde et ça nous pète en plein face blowww!!// Skinny jeans and blouse polluent l’scene…crazy teens get out// Cutie pie j’vous donne le Q to die// Is gon be your last day right muafuking now// Better get on your knees and take a muafucking bow// Lyrics tirent comme un élastique…blast quick// Triste mélancolie…kill sur un élan d’folie sans trace balistique// Traque le faggot ass rap…l’attrape…le sort de sa trappe…l’attaque…le matraque…le mauvais sort vous rattrape// Refrain - Omar Falcon Mais qui sommes-nous// Envahi par une horde de fou…les meutes de loups veulent qu’tu sortes la tête de l’eau// Mais qui sommes-nous// On vit avec la corde au cou…le monde est flou…ce peuple est louche…veulent pas qu’tu sortes la tête haute// Mais qui somme-nous// Survivre avec la mort au trousse…au bord du gouffre…à la déroute…perdu dans la forêt…savane ou brousse// Mais qui sommes-nous// Culture bafouée par une bande de douche// Mais qui sommes-nous// Mais qui sommes-nous// Verset 2 - Madhi Happy pictures on my timeline but y’all don’t see the struggle// Legit in the system to survive yeah we hustle// Turn that dollar to a dream until the nightmare begin// In a pool full of sharks…do you drown or do you win// And if you really think about it…seems the future looks grim// But your existence is your present...it's apparent in itself// Are you afraid of being scared in a cold cold environment// Tackle the curves with my art to inspire them// These boys in the hood could aspire to be men// Pavarotti vision…blinded by the haters// Unscripted universal law…she is nature// Time is of the essence...dont waste it on the mic// In search of 5 minutes of fame// We lay blueprints for legacies// Soundtrack and melodies...soundtrack and melodies// Gotta see it to believe it but im in denial// 24h in a day...what have you done lately// Verset 3 - Stray Pome There's niggas rapping for sport/ / Some do it for passion// Some using the art...extort it to bring some cash in// Thinking they cool...but listen...they barely rhyming// I do this for the love...guess you could say that ima fool like Frankie Lymen// All these rappers paid to pose like Cocaine Lorraine// Then they claim its hip hop...but it ain't the same// Transparent content...simplified rhyme schemes...in it for the conquest through nursery melodies// Reality skewed...entertained...but the stage is a cage in a zoo// And I thought it was a phase...but they change in the booth// They specs gone...they Exxon// I guess they gassed up...all ass up for fast bucks// These niggas softer than wet pums// I be spitting some shit like a flood in a restroom// You could be a victim of the diction...dicks shun and wanna convict him...not bars from the system Refrain - Omar Falcon Mais qui sommes-nous// Envahi par une horde de fou…les meutes de loups veulent qu’tu sortes la tête de l’eau// Mais qui sommes-nous// On vit avec la corde au cou…le monde est flou…ce peuple est louche…veulent pas qu’tu sortes la tête haute// Mais qui somme-nous// Survivre avec la mort au trousse…au bord du gouffre…à la déroute…perdu dans la forêt…savane ou brousse// Mais qui sommes-nous// Culture bafouée par une bande de douche// Mais qui sommes-nous// Mais qui sommes-nous//
6.
J'aimerais faire renaître les cendres de mes êtres chers...partis en poussières// Que l'ascenseur céleste descende...sweet descente// Revoir les miens...mon seul souhait décent// Ravoir cette sensation d'chaleur...ce feu incandescent dans mon cœur pesant// Les gens du temps présent m'déçoivent// Par tous les moyens...ils essayent de t'plonger dans des phases blessantes néfastes et sombres// Faut qu'j'lave tout...j'passe le vaccum// Efface la crasse...aspire mes souvenirs...mes longs soupirs...mes frasques...les mauvaises passes tenaces// Coincé dans l'impasse...à moi seul de libérer l'espace...m'évader de ce vaste monde de fake ass...fucking changer c't'univers fade// I better do it fast...i better do it quick...même si le shit be looking real bad...still im neva gon quit// Pas d'harmonie...pas d'classe...c'est la poisse...peut-on s'ouvrir...s'unir vers la paz??// Dorénavant peut-on faire un pas vers l'avant sans toujours vouloir en faire un plat// Peut-on sourire de façon permanente??// Peut on nourrir nos minds...fournir un effort honnête...au lieu d'pourrir vibe// OFG et Skribe// Jazzy shit...les affaires se passent// L'album est classe// Pour les hommes riches...les femmes riches et les bum ass// Mais jamais pour les dumb ass// Sweet...y'a du style dans you know les lyrics...le mode de vie...la musique// Seul à soul...//
7.
Verset 1 - Omar Falcon Danse sous la pluie// Intense est la nuit// Donne un sens à ta vie// L'essence se traduit par un sentiment vif// Imaginatif...l'aisance me conduit dans un courant créatif...fils électriques// Ville éclectique là où il fait bon vivre// La route est magique...faut absolument la suivre// Poursuivre ses rêves jusqu'en devenir ivre// Lis entre les lignes...garde les orbites ouverte...faut pas qu'tes yeux clignes// Its real...soit digne et à l'affût des signes// Dur combat mais soit le best sur le ring// Dribble les gars...esquive sur le field// Win this comme Fabregas...oxygène ta chambre à gaz// Inspire...expire...respire l'air pur avant qu'ton soul expire// Profite...y'a rien d'pire que d'être prit// Ton esprit s'exprime mal quand tu l'alimente de merde...il est pas perspicace// T'es rebelle...tu perds tes repères// Tu t'réveilles en aprem...et un autre a déjà prit ta place// Paye le prix dummie...paye la prime// Homie feel le vibe// Do you and imma do mine...yeah im doing fine// Good times man Im having a good time x4 A chaque présence au micro frappe un coup d’circuit// Claque un grand chelem juste au bon moment…tout est permis…tout m’est accessible// Lance le boomerang de l’ambition…rattrape le succès…la vision// Avance dans la bonne direction// L'union fait l’ambiance// Les âmes en fusion vibrent à l’unisson// Le vent dans les voiles// Contemple le soleil levant à l’horizon// Admire ses couchés// Nourris-toi de vitamine D provenant de ses rayons...hey yall//
8.
Verset 1 - Omar Falcon Écoute bien...l'encre coule dans les veines// L'engrenage bien huilé...les roues tournent sans problème// Dans l'cercle no stress pas d'trouble// On encercle les traites et pouffff...disparaissent s'évaporent dans la brume// OFG corrige le brouillage sonore...griffonnage...barbouillage… le cafouillage des strophes// Compte pas les triomphes par le nombre de trophée ou le montant du profit mais le bon temps passé entre amis et famille// La vie est fragile...traite la avec franchise// En paix avec mes prochains...mes frangins...mes frangines// Branché...on prend l'join...pense loin...imagine// Prend soin d'l'engin...d'la machine// Le véritable enjeu...gagner le match ultime...grimper les grades...franchir le cap a grand pas// Nos cordes vocales sur le track// On a fait un pacte avec le rap...shit is foe life// Refrain - Omar Falcon Rythme et poésie...rimes...flow ici...musique de pro ici// Sagesse...prophétie et philosophie// Rock on// Lentement mais sûrement// Rock on// Escalade vers le point culminant// Verset 2 - Omar Falcon Une escapade vers le sommet d'l'art// Lance le dard sur la cible// Assommé par ceux qui dumb it down…numb le brain...fuck le game...font ça que pour le fame...c'est fucking lame// Whats yo fucking name son...who you be// Ta véritable personne est tombée dans l'oubli...aveuglé par ces saloperies// Ces salopes rient...t'es la risée avec tes sales conneries...bouge d'ici// Clowns par excellence...bourre les crânes avec vos bouffonnerie// Who gon be...la marionnette contrôlée par ces fous zombies// Le zoo est rempli de pions et les lions courent après les gnous// On a soulevé le doute en tant qu'groupe// On a loupé le coup...coupé court à l'évolution// On a coulé les cours// Seul les sourds voudront écouter l'discours// Refrain - Omar Falcon Rythme et poésie...rimes...flow ici...musique de pro ici// Sagesse...prophétie et philosophie// Rock on// Lentement mais sûrement// Rock on// Escalade vers le point culminant//
9.
Verset 1 - Omar Falcon Revenant d'une odyssée...extra-terrien d'la quatrième dimension...le flow inné// Philosophe sophistiqué...mystique// Impossible à domestiquer...mystère à démystifier...une étoile est née// Prière de bien diagnostiquer mon savoir-être car la paresse de l’intellect je envoie paître// J'essaie de talonner le bout d'mes rêves// J'aurai la trêve que lorsque j'arriverai au bout d'mon règne// J'ai horreur de perdre// Adore l'odeur de l'herbe// Elle calme mes nerfs...stimule l'imaginaire// Pendant qu'j'écris mes exploits linéaires...l'image est claire// Le ciel s'dégage à la vitesse de l'éclair// Mes idées noires s'éclairent// Le faire pour le love et non les honoraires...c'est c'qui trace l'itinéraire...efface la crasse littéraire// Le message passe sur terre...sur la mer comme un ferry ou dans les airs comme un téléphérique// Refrain - Omar Falcon Libres penseurs modernes excellent dans la langue de Molière// Les mots d'hier deviennent les proses de l’ère// Poèmes à la Baudelaire// Consciences unies vers la même quête universelle// Univers parallèles// Verset 2 - Ben aka Lindien On fait du rap...des poètes nouveaux// Pas la tête sous l'eau...j'garde mon calme...j'suis pas Tetsuo// Des fois tendu...wow// J'prend le temps d'une pause...vu que l'stress et l'échec ça vient en duo// Ouais ça prend du doe...mais à quel prix// J'me sens dans une autre galaxie...vu qu'j'n'attend pu trop d'l'industrie// J'ai mes beats pis mon peep// Si mes textes sont compris c'est qu'tu suis pis qu'tu sors du lot// Philosophe dans mon genre mais pas BHL// J'gratte sur les notes...crée du sens quand ils créent la merde// Les idées sont constantes...j'peux les mener à terme// Mais l'absolu...ses nuances...et quoi qu'il advienne// De penser on a pris la peine// J'évolue mais j'suis l'même dès l'début...y compris ma haine qui décide qu'un triangle c'pas carré// Faut tu check tous les angles...on c'demande j'suis pas barré// Ouvre les portes de ton esprit// Y'a d'la haine dans l'amour tant qu'on respire// Ouvre les portes de ton esprit// Y'a d'l'amour dans la haine tant qu'on respire// Refrain - Omar Falcon Libres penseurs modernes excellent dans la langue de Molière// Les mots d'hier deviennent les proses de l’ère// Poèmes à la Baudelaire// Consciences unies vers la même quête universelle// Univers parallèles//
10.
Seul à soul 02:37
Verset 1 - Omar Falcon OFG...en plein contrôle...OFG...joue ton rôle...OFG...seul à soul...OFG...OFG// Toujours blaze dans le place to be// Quelque part dans l'atlas...j'laisse ma trace où j'suis// En mode peace always...jamais j'assaisonne le beef// Ça t'étonne l'ami...tu perçois les mauvaises choses l'ennemi// Les insultes et les injures...je ris// Mais j't'assure tend la joue et muthafuck j’te gifle// J’te jure...j’me contre-fou des chiffres// Bordel...la maison du rap est full de bitch// Le temps est venu d'switch et d'pimp le shit// Enlève sur le top de ta liste tout c'qui brille...all this gold and glitz// Faut qu'on éclipse...tous ces pilleurs et ces voleurs de musique...à la Elvis Presley// C'est OFG press play// Aujourd'hui c'ton best day... Messages pour tous mes homes et sc's du jailcell...escape// Come back home and get le cake// Comme un super héro met ta cape// Shoot les zéros...mitraille le fake// Aucun break accordé à celle ou celui qui playa hate// Meurtres au premier degré...corps jetés dans les everglades// J'conduis malgré une défaillance des brakes// Sur la route des qu'j'avance les voitures se doivent de changer d'lane// J'dérange le game...j'mange sain mais le mind est insane// J'me sens bien...comment pourrais-je me plaindre le ventre plein// Nous...les bouche pleines pendant qu'les autres reçoivent rien...que dalle...crèvent la dalle...affamés...ils meurent de faim// Avant d'préjuger et dire qu'mes gars sont malfamés…vaut mieux savoir bien s'informer// Surveillez plutôt les hommes cravatés// Ces bonhommes sont prêt à ravager...nous traiter comme des attardés pensant qu'on va pas s'révolter...s'engager comme des enragés...dévoiler les vraies faces cachées// La sagesse n'est pas assurée malgré qu'tu sois une personne âgée...fais-nous pas chier// On est trop fier// Tu penses qu'on va plier pour plaire???// On va plutôt prier pour faire changer les affaires// C'est OFG...seul à soul...OFG//
11.
Verset 1 - Omar Falcon C'est juste moi man...juste moi// J'porte que des baggy jeans...air Max 90...air force...Tims ou Clark wallabees….et oui// Dans mes poches on trouve toujours un bag de weed// Y'a que mon cerveau qu'j'exporte// Mon intelligence est garantie// J'grandi à chaque expérience de vie// J'reste un apprenti jusqu'à l'infini// J'apprends avec diligence// Les trous de mes connaissances s'agrandissent// J'rempli chaque espace vide// J'veux la paix d'Ghandi// J'ai pas l'esprit candide// C'est pas la peine d’brandir une arme contre moi...j’suis pas un bandit// Ici on pull out le brandy...chin...bouteilles se cognent...on chill// Boit l'cognac avec Sosa...waddup homes como estay// Apres l'blunt got the munchies...direction l'resto thaï// Respect total aux mc's qui spit tight...grip the mic right// Salive pleine de bright rhymes...yeah// Graphique mélodie...classiques hiéroglyphes...artiste éclectique...style hétéroclite...vert pure comme la chlorophylle// Lyriciste hors pair...j'insiste...opère...j'incise...inspiré par des principes clairs, simples et précis// L'objectif est concis// Mon esprit : perspicace...actif...pertinent...objectif// Incompris par un bon nombre de cons qui pensent que ma base est mal construite...manque de consistance// Mes techniques et tactiques d'attaques sont efficaces face aux incartades// Art 24 carats dans l'cartable...lumière astrale...clairvoyance maximale...panoramique// Au micro...un éclatement atomique modifiant à jamais les valeurs de mon anatomie// Maître de cérémonie...not for the money...at all// Not for the honeys...at all// Just for the passion...Thats all// Expert en maniement des mots...prose en parfaite synchro// Je suis le symbole de la symbiose// C'est juste moi...juste moi//

credits

released December 22, 2015

Scratches : Sqreeb
Photographie : Carlos Guerra
Graphic design : @Freak1523
Production, mixing et mastering : Sqreeb
Production exécutive : Omar Falcon & Sqreeb
Paroles : Omar Falcon

license

all rights reserved

tags

about

Uglypitch Records Montreal, Québec

Label with various artists and several collaborators around the world.A home for boom bap, beat-tapes, and creativity in general

contact / help

Contact Uglypitch Records

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like Omar Falcon - Seul à soul, you may also like: